Deprecated: La fonction is_staging_site est obsolète depuis la version 3.3.0 ! Utilisez in_safe_mode à la place. in /home/platefort/www/wp-includes/functions.php on line 6078
Édito septembre 2023
Deprecated: La fonction is_staging_site est obsolète depuis la version 3.3.0 ! Utilisez in_safe_mode à la place. in /home/platefort/www/wp-includes/functions.php on line 6078

Édito septembre 2023

Édito septembre 2023

Bonne rentrée 😊 !

Les écoles reprennent vie et, avec elles, les demandes pour des soutiens durant les garderies scolaires. Une tâche rendue de plus en plus ardue à mesure que l’attractivité de la mesure ALE s’amenuise.

Pourtant, des réflexions sont en cours que ce soit au niveau syndical — singulièrement au sein de la CSC — ou de notre administration de tutelle. Le Forem s’est aperçu que nous étions des partenaires particulièrement en contact avec le public des demandeurs d’emploi les plus éloignés des exigences du marché du travail.

Les deux mois qui viennent de s’écouler furent d’ailleurs riches en échanges. Je peux déjà vous annoncer une Assemblée Générale extraordinaire ouverte à l’ensemble des ALE wallonnes, le lundi 27 novembre 2023, à la Bourse de Namur. Elle se tiendra en présence de représantant.es du Forem afin d’aborder, notamment, l’Accompagnement orienté coaching qui se met en œuvre et les attentes du Forem vis-à-vis des ALE, ainsi que les opportunités qui s’offrent à ces dernières dans ce même cadre.

Sur le plan de notre catalogue de formation, notre coordinateur pédagogique est en train de répondre à un appel à projets dans le cadre de l’inclusion numérique. Nous espérons ainsi permettre à toutes les ALE wallonnes d’offrir des formations de qualité quasi clef sur porte à nos prestataires et, plus généralement, aux demandeurs d’emploi de nos villes et communes pour le coût le plus faible possible.

Des formations qui, moyennant quelques adaptations, seront également accessibles aux salariés des sections titres-services.

Un projet qui permettra de rapidement toucher un grand nombre de personnes considérées par la recherche comme éloignées des outils numériques. Ces dernières pourraient ainsi voir leurs démarches administratives, leurs recherches d’emploi et plus généralement leur vie quotidienne simplifiée grâce à un usage raisonné des outils maintenant disponibles à travers l’Internet.

Puisque j’aborde le sujet, l’équipe est maintenant constituée et, outre Julien que vous connaissez déjà, ce sont mesdames Geneviève et Valérie, qui ont la charge de donner les formations actuellement reconnues (voir ici). Enthousiastes, elles planchent déjà sur le futur avec une offre de formation étoffée et plus spécialisée que nous espérons faire agréer pour l’année prochaine.

Nous reviendrons plus en détails sur leurs parcours et motivation dans un article à paraitre sur notre site dans la rubrique News.

Comme vous le lirez également (ici), nous avons interpellé la presse et madame la ministre Morreale concernant l’avant-projet de décret portant, notamment, la valeur faciale du titre à 10,00 € à partir de janvier 2024.

Si la PAW se réjouit de cette augmentation de nos recettes alors que nos trésoreries ont été mises à mal par l’hyper inflation de l’année passée, mais aussi les évolutions tendancielles de notre secteur (vieillissement des équipes, désintérêt pour un travail socialement peu valorisé, absentéisme…), nous avons attiré l’attention sur l’accroissement constant des obligations à charge des employeurs — dont nous ne contestons pas le principe ou la pertinence — mais dont nous estimons le coût insuffisamment intégré à la réflexion. Pour des structures de tailles humaines, dispersées sur l’ensemble du territoire et gérées avec une logique de service au public, il devient difficile de faire face à nos dépenses et de résister à la concurrence d’un secteur commercial en pleine concentration.

Cette interpellation a donné lieu, et nous en remercions les différents protagonistes, à un contact direct avec le cabinet de madame la ministre. Et nous avons ainsi pu expliciter une grande partie de nos revendications et justifier des logiques qui les sous-tendent.

L’avenir nous dira ce qu’il en sera, mais le climat d’écoute de l’entretien et la demande de renseignements me laisse bon espoir.

Ce fut donc l’occasion de fournir des données chiffrées qui fondent nos souhaits (pour rappel, vous pouvez consulter ces dernières ici) ainsi que les freins au passage de nos sections en EI (voir ici).

Enfin, la dématérialisation des chèques ALE a suscité à une interpellation de la part de certains de nos membres que nous avons répercutée auprès de madame l’administratrice générale. Son aimable réponse est à lire ici.

En somme, et comme annoncé dans l’éditorial de vos co-présidents préférés (😊), la PAW est restée sur le pont en juillet et en août. Projets, rencontres et échanges se sont poursuivis. Une dynamique qu’il me plait de voir comme positive même si elle est aussi riche en écueils que nous devrons solidairement relever.

Jean-Michel Lovinfosse

Co-président