Ces dernières semaines, les Agences Locales pour l’Emploi ont suscité l’attention de la presse plus que de coutume.

Bien sûr, certaines initiatives concernant la vaccination et mises en place par diverses Agences Locales pour l’Emploi ont joué un grand rôle dans cet intérêt démultiplié. 1 2 3

Ceci écrit, ces initiatives, que la PAW salue, ne constituent certainement pas les seules raisons de la mise en lumière plus ou moins récente du système ALE. Car c’est dans leur ensemble, par leur proactivité en cette situation de crise sanitaire, que les Agences Locales pour l’Emploi se sont rendues « essentielles », pour reprendre un des termes à la mode depuis le début de la crise sanitaire.

Malheureusement, pourrait-on écrire, les conséquences de cette crise sanitaire ne feront qu’accroître ce rôle indispensable qu’ont à jouer les ALE auprès de leurs utilisateurs, certes, mais aussi et sans doute surtout vis-à-vis des prestataires inscrits dans les 254 ALE que compte le territoire wallon.

En cette période où nombre de concitoyens souffrent d’isolement et d’inactivité forcée, les ALE ont continué d’écrire de belles histoires de réinsertion. Un rôle que les représentants de la PAW auprès de la Ministre de l’Emploi n’ont de cesse de mettre en avant à l’heure où, ce n’est plus un secret, une réforme de la mesure ALE est en cours d’élaboration au sein du Cabinet Morreale.

Les ALE, bras armés de futurs échevinats de l’Emploi ?

Mais le monde politique ne s’y trompe pas : oui, les ALE ont un grand rôle à jouer à l’avenir, n’en déplaise. Ainsi, comme l’a déclaré Georges-Louis Bouchez dans les colonnes du groupe Sudpresse en date du 12 mars 4, les ALE pourraient même devenir des sortes de « bras armés” d’échevinats de l’Emploi que le président du MR aimerait voir mis sur pied dans les grandes villes.

Morceaux choisis : « En termes d’emploi, le MR veut donner plus de responsabilités aux communes : « Il faut une stratégie spécifique par grande ville et opérationnaliser les communes en matière de gestion d’emplois », commence Georges-Louis Bouchez. « Il faut assurer un suivi plus spécifique aux personnes qui cherchent un emploi. Ce qui leur est proposé aujourd’hui est beaucoup trop morcelé. Cela passerait par exemple par la création d’un échevinat de l’emploi dont le bras armé serait l’agence locale pour l’emploi, dont il faut d’ailleurs étendre les missions. (…) ».

La PAW partage une partie de cette analyse, même si on notera toutefois une vision un peu schizophrène du système ALE dans le chef des têtes pensantes du MR, Madame Galant se faisant pour sa part un plaisir d’égratigner très régulièrement la mesure ALE lors de ses différentes interventions au Parlement Wallon. 5

Peu importe… Une partie (c’est déjà ça) du monde politique se rend bien compte du caractère indispensable revêtu par les ALE et songe à leur avenir, même s’il est incontestable que la mesure se trouve actuellement à un tournant de son histoire.

Les ALE-TS aussi mises en exergue

Enfin, nous nous en voudrions de ne pas le signaler, les sections titres-services des ALE ont aussi eu droit à leur part de mise en exergue médiatique, comme ça vaut d’ailleurs pour tout le secteur du titre-service wallon. Car, « traditionnelle » comme « TS », les ALE sont bel et bien toutes essentielles.

Michaël Houwaert (coordinateur)

1  https://m.lavenir.net/cnt/dmf20210325_01566640/fleron-vient-en-aide-a-ses-citoyens-dans-le-cadre-de-la-vaccination?fbclid=IwAR0foRnDnqznOJtcR0Tr_QdS802SwYXF6OA5unTTUrdi0PwUIpQVaP7KLZo

2 https://www.notele.be/it61-media94668-le-bizet-le-taxi-social-du-cpas-a-conduit-les-premieres-personnes-au-centre-de-vaccination.html?fbclid=IwAR1iKDT5zPBvmJPgyPLu8pyMwkbJ63O9Hnv4D5eIb_ZmPhYfTFykXsG-Cqw

3 https://www.notele.be/it28-media93153-le-journal-de-18h-vendredi-05-03-21.html?fbclid=IwAR1teQqdxglUEIRrc4EpfAyPGoZLWWWN5mZyERVCaJHI-_q5RDyMVlLiZWM

4 https://lameuse.sudinfo.be/762452/article/2021-03-12/georges-louis-bouchez-en-visite-liege-les-priorites-du-mr-pour-les-grandes

5 QP J.Galant-utilité ALE 21-01